Dressware 1, extrait vidéo, 2004, Bruxelles (Belgique)
VERNISSAGE LE SAMEDI 5 MARS À 13 H
Rédigé par Cecilia Chen et traduit par Claudine Hubert, un opuscule disponible en ligne a été lancé lors du vernissage.
NOTICE BIOGRAPHIQUE
PUBLICATION
REPRODUCTIONS
Ukrainienne, née en Pologne et habitant présentement à Montréal, Ana Rewakowicz a voyagé d'une culture à l'autre et ses nombreux déplacements ont façonné sa pratique artistique. Dans ses différentes productions, elle a fait tour à tour appel à la photographie, la sculpture, la vidéo, le son ou encore l'installation pour aborder des questions principalement liées à l'identité.    


Récemment, elle a particulièrement travaillé avec des éléments gonflables pour explorer les relations entre l'architecture, le corps et l'environnement. C'est dans cet esprit qu'elle a créé un prototype nommé Dressware 1 ou SpleepingBagDress, une robe faite de matière plastique à porter le jour et qui se transforme en abri cylindrique gonflable dans lequel on peut se glisser la nuit venue.

Vêtue de cet étrange vêtement, Ana Rewakowicz s'est promenée en différents endroits au cours de la dernière année, et la vidéo qu'elle présente à Plein sud relate cette expérience. On peut y voir l'artiste déambulant dans les rues de Mexico, accompagnée de résidants à qui elle a demandé de lui révéler les lieux qu'ils préféraient dans leur ville. Ainsi, l'abri fut installé et gonflé un peu partout, dans une bibliothèque ou sur un site aztèque par exemple. La bande vidéo contient également des images de Toulouse en France où elle s'est déplacée seule, interagissant avec des passants, des curieux ou encore un itinérant fasciné par le projet. À partir de ces deux interventions, l'artiste a travaillé à rendre son modèle plus facile à porter, plus léger et plus autonome en utilisant des matériaux simples et accessibles. Pour en témoigner, la vidéo présente aussi les allées et venues d'Ana Rewakowicz avec son nouveau prototype dans les villes de Bruxelles en Belgique et de Tallinn en Estonie. Pour le visionnement de la vidéo, elle a installé dans la salle d'exposition un grand cylindre qui reprend la forme et le matériau de l'abri. Le visiteur n'a qu'à y entrer, s'étendre sur le dos et regarder les images qui sont projetées sur la partie supérieure de cette structure gonflable. Faute de pouvoir tester le prototype SleepingBagDress, le fait d'être à l'intérieur de cet abri lui permet de s'imaginer l'expérience, de la rêver à sa façon.

Avec cette exposition, Ana Rewakowicz pose un regard à la fois critique, poétique et utopique sur les relations entre l'humain et son environnement. Elle sait susciter une réflexion des plus pertinentes sur le nomadisme dans un monde marqué par la globalisation et le développement des télécommunications. Et le questionnement est riche, son projet évoquant des images de liberté, de sécurité et d'invitation au voyage, mais aussi d'isolement, de fragilité et d'exil.

Communications : Sylvie Pelletier — (450) 679-2966 — spelletier@plein-sud.org

NOTICE BIOGRAPHIQUE
D'origine ukrainienne, Ana Rewakowicz (rewana.com ) est une artiste et une chercheuse née en 1966 en Pologne. En 1992, elle a obtenu un baccalauréat en arts visuels de l'Ontario College of Art and Design à Toronto et, en 2001, une maîtrise en arts visuels de l'Université Concordia à Montréal. Depuis 1999, ses installations vidéos et ses interventions ont été présentées un peu partout au Canada de même qu'aux États-Unis, au Mexique, en France, en Écosse, en Australie, en Belgique, en Bulgarie et en Estonie. Parmi les nombreux événements auxquels elle a participé, mentionnons l'International Symposium of Electronic Art à Tallinn (ISEA 2004), l'International Toronto Media Arts Biennial (TRANZ TECH 2003) et le Festival international du film sur l'art au Musée d'art contemporain de Montréal (2002). Elle vit et travaille à Montréal.
REPRODUCTIONS

Dressware 1, extraits vidéos, 2004
Bruxelles (Belgique), Toulouse (France),
Tallinn (Estonie)
Brussels Brussels Bruxelles
REMERCIEMENTS L'artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son soutien financier. Elle remercie également SPAG (Société pour promouvoir les arts gigantesques , Montréal) pour sa précieuse collaboration et son soutien technique, ainsi que Foam Laboratory , Bruxelles (Belgique), pour son soutien technique et financier.
LES RENDEZ-VOUS DE PLEIN SUD Tout au long de l'année, Plein sud offre à la clientèle adulte une série de cinq rencontres pour découvrir les expositions et susciter des discussions sur des questions plus générales concernant l'art actuel.
PROCHAIN RENDEZ-VOUS
mardi 15 mars à 19 h ou le mercredi 16 mars à 12 h.
COÛT
5 $ par rencontre ou 20 $ pour la série de cinq rencontres (gratuit pour les étudiants et les membres du personnel du collège Édouard-Montpetit).