La cité, 2007, métal. Dimensions approximatives : 2,44 x 4,87 x 6,09 m. Photo: Martine Doyon
VERNISSAGE LE MARDI 6 MARS À 19 H
Rédigé par André-Louis Paré, un opuscule (disponible en ligne) a été lancé le soir du vernissage.
NOTICE BIOGRAPHIQUE
PUBLICATION
REPRODUCTIONS
Depuis plusieurs années, Sarla Voyer aborde dans son travail sculptural différents aspects de la notion de territoire — fictif ou réel — à partir d'une stratégie de détournement d'objets du quotidien. Dans LOGER/DÉLOGER, elle poursuit dans le même esprit en explorant cette fois-ci l'espace urbain.    


Pour cette installation, Sarla Voyer assemble divers objets de métal grillagés relatifs à l'univers domestique : bacs de rangement, supports pour la douche, tablettes, etc. Disposés au sol, ces volumes se déploient dans l'espace d'exposition en évoquant l'image d'une ville. De hauteurs et de formes différentes, les structures rappellent tantôt un édifice ou une tour à bureau, tantôt un complexe domiciliaire ou encore une maison unifamiliale. D'autres compositions, également réalisées à partir du même type d'objets, sont accrochées aux murs de la salle, changeant le regard — d'une vue en plongée à une vue frontale — que le visiteur porte sur ces architectures.

En s'appropriant ces objets du quotidien, Sarla Voyer les transforme en matériaux de construction. Elle les modifie en les peignant, essentiellement dans des tons de gris et de beige avec ça et là des accents de couleur plus vive. Pour le reste, elle exploite les qualités formelles du motif de la grille : les vides et les pleins alternent, les lignes se répètent, s'accumulent et se superposent créant de nombreux effets optiques. Tout un jeu de correspondances de formes et de sens s'établit entre les divers éléments tissant une trame urbaine aux multiples parcours. En fait, en détournant la fonction domestique des objets utilisés, l'artiste opère un déplacement d'un espace intime (le chez-soi) à un espace public (la ville). Cette rencontre de deux lieux interagit avec l'espace d'exposition et ses caractéristiques architecturales. Le quadrillage de l'installation fait écho à celui du plancher et une tour de métal renvoie à la colonne de béton présente dans la salle. Ainsi, le travail de Sarla Voyer se situe à la jonction du lieu physique, du lieu représenté et du lieu imaginé. D'ailleurs, n'est-ce pas là le véritable territoire de la sculpture ?

Communications : Sylvie Pelletier — (450) 679-2966 — spelletier@plein-sud.org

NOTICE BIOGRAPHIQUE
Née à Québec, Sarla Voyer vit et travaille à Montréal. Elle a complété en 1997 une maîtrise en arts visuels à l'Université du Québec à Montréal. Depuis 1990, elle a participé à plus d'une vingtaine d'expositions collectives surtout au Québec, mais également à Calgary (Alberta), Paris (France) et Lloret de Mar (Catalogne). Elle a aussi réalisé une dizaine d'expositions individuelles qui ont été vues un peu partout au Québec.
REPRODUCTIONS

La cité, 2007
Métal
Dimensions approximatives :
2,44 x 4,87 x 6,09 m
Photo: Martine Doyon

Vertige, 2005
Objets trouvés en verre,
boule disco, mélamine
1,68 x 9,14 x 2,73 m
Photo: Martine Doyon
Sarla Voyer    Sarla Voyer
REMERCIEMENTS Sarla Voyer tient à exprimer toute sa gratitude à son fils Ulysse Voyer et à Martine Doyon pour leur support inconditionnel dans ses entreprises de constructions. Elle remercie aussi Nathalie Rolland, Francine Demers, André-Louis Paré et l'Atelier Clark.

LOGER/DÉLOGER est une exposition que l'artiste dédie à la mémoire de monsieur Joseph Camblong.