2 800 m3/seconde de beauté (détail de l'installation), 2008-2009, matériaux et dimensions variés. Photo : Maude Léonard-Contant
VERNISSAGE LE MARDI 13 JANVIER 2009 À 19 H
Rédigé par Pascale Beaudet, un opuscule (disponible en ligne) a été lancé le soir du vernissage.
NOTICE BIOGRAPHIQUE
CURRICULUM VITAE
PUBLICATION
REPRODUCTIONS
Avec 2 800 m3/seconde de beauté, Maude Léonard-Contant poursuit un travail sur le paysage touristique, les transformations qu'il subit et les multiples représentations qu'il génère. En fait, pour l'artiste, il s'agit du second volet d'un diptyque amorcé au printemps 2008 avec la présentation de Jasper National Park au Centre d'art et de diffusion Clark à Montréal. Elle avait alors transposé en trois dimensions l'image d'une carte postale du lieu afin de permettre au visiteur d'y circuler.    


À Plein sud, Maude Léonard-Contant a choisi de s'attaquer à un autre célèbre paysage canadien, soit les chutes du Niagara. Trônant au centre de l'espace d'exposition, une structure de mousse de polystyrène bleu en forme de cuvette rappelle le fameux site tout en évoquant des gradins comme ceux que l'on peut voir au cirque. Sur le mur faisant face à cet étrange amphithéâtre, une peinture réalisée sur du polyéthylène transparent nous renvoie la vision idyllique d'un bateau de touristes près des chutes. Une image que d'éventuels spectateurs, assis dans les gradins, pourraient contempler. En se déplaçant dans l'installation, le visiteur prend la mesure de la mise en abime orchestrée par l'artiste : le lieu touristique devient tout à coup l'endroit à partir duquel l'on peut observer ce lieu. L'accent mis sur l'aspect construit de toute représentation trouve également un écho dans le choix des matériaux et de leur assemblage. Alors que le bleu de la mousse de polystyrène et la transparence du polyéthylène évoquent le sujet de l'œuvre, la nature artificielle des matériaux et les traces visibles de fabrication — ruban-cache, repères au crayon-feutre laissé par l'artiste — renforcent l'idée de construction du paysage.

Site naturel exceptionnel ou piège à touristes? 2 800 m3/seconde de beauté touche le visiteur tant par la pertinence de son propos que par le soin apporté par Maude Léonard-Contant à sa mise en forme

Communications : Sylvie Pelletier — (450) 679-2966 — spelletier@plein-sud.org

NOTICE BIOGRAPHIQUE
Originaire de Lanaudière, Maude Léonard-Contant vit et travaille à Montréal. Artiste de la relève, elle a terminé un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l'Université du Québec à Montréal en 2005. Depuis, elle s'est fait remarquer grâce à deux expositions individuelles à Montréal (au Centre d'art et de diffusion Clark en 2008 et au Centre d'exposition Circa en 2007). Elle a également participé régulièrement à des expositions collectives, dont une à Brême en Allemagne.
REPRODUCTIONS

2 800 m3/seconde de beauté
(détail de l'installation), 2008-2009
Mousse de polystyrène, ruban-cache,
polythène, peinture acrylique et
crayon-feutre
Élément au sol : 1,20 x 8,5 x 5 m
Élément mural : 190 x 70 cm
Photo : Maude Léonard-Contant

Jasper National Park
(détails de l'installation), 2008
Papier, crayons prismacolor, polystyrène,
ruban-cache adhésif
1,80 x 7,30 x 4,25 m
Photo : Bettina Hoffmann
oeuvre de Maude Leonard-Contant   oeuvre de Maude Leonard-Contant
REMERCIEMENT
L'artiste remercie le Conseil des arts et des lettres du Québec.
À VOIR ÉGALEMENT
Du 22 mai au 21 juin 2009, Maude-Léonard Contant présentera une exposition individuelle à L'Œil de Poisson à Québec. [www.meduse.org/oeildepoisson]

À l'été 2009, Maude Léonard-Contant participera au 10e Symposium international d'art in situ de la Fondation Derouin à Val-David.