Alexandre David, sans titre, 2011 (détail de l'installation en cours, 12 janvier 2011), bois contreplaqué. Photo : Marie-Claude Plasse
VERNISSAGE LE MARDI 18 JANVIER 2011 À 19 H
CARTON D'INVITATION - pdf (250 Ko)
NOTICE BIOGRAPHIQUE
REPRODUCTIONS
SAMEDIS ARTS-JEUX
Le sculpteur Alexandre David crée des installations in situ, c'est-à-dire des œuvres conçues pour un lieu donné et tenant compte de ses caractéristiques. Pour son exposition à Plein sud, l'artiste a fabriqué une très grande table qui, étroitement ajustée aux dimensions de la galerie, s'élève à un mètre du sol, laissant une aire de circulation tout autour.    



Sur cette table qui lui sert de plateau, une volumineuse construction de contreplaqué s'élève en pente et va se jeter au-dessus du vide à l'une des extrémités. Cette structure pourrait tout aussi bien rappeler une ligne d'horizon ou l'ébauche d'un pont ou encore une section de bâtiment avec une toiture. Semblable en cela à plusieurs des sculptures auxquelles nous a habitué l'artiste, le visiteur est forcé d'évaluer l'œuvre de façon progressive et d'en appréhender à sa façon les surfaces, le volume et les autres aspects. Ce n'est que peu à peu, à mesure de ses déplacements autour (ou en dessous) de l'œuvre, que celui-ci confirmera ses impressions et recomposera une vision d'ensemble. L'œuvre elle-même se positionne comme un lieu à découvrir, créé à l'intérieur d'un lieu prédéterminé. Autosuffisante et unique, elle devient l'objet de sa propre représentation, liée à la perception du visiteur.

Cette œuvre sans titre offre ainsi une expérience spatiale globale inattendue qui nous oblige à établir un nouveau rapport d'échelle et à réexaminer entièrement le volume et les fonctions architecturales de la galerie où elle est présente. Et peut-être même pourrions-nous continuer ainsi, et figurer la masse de la galerie à l'intérieur du collège Édouard-Montpetit, puis la place de ce dernier dans la ville. C'est d'ailleurs un des buts de l'artiste, dont l'œuvre transmet de façon intuitive et sensorielle des allusions à nos environnements bâtis, susceptibles de faire naître ou renaître des émotions, diverses pensées, ou divers souvenirs. La forme monumentale de l'œuvre, son volume et sa disposition dans l'espace interrogent de fait notre perception de l'architecture telle que nous la vivons au quotidien.

Les propositions d'Alexandre David conservent toujours une grande épuration dans les formes, ce qui laisse entrevoir des liens avec les démarches des artistes minimalistes et leur penchant pour des œuvres de très grande taille. L'installation actuelle présentée à Plein sud s'inscrit dans la continuité de ce que David, également un peintre et un photographe, a développé précédemment. Cependant, aucun autre médium n'est appelé dans l'exposition et l'artiste nous affranchit totalement de toute référence. Si l'on excepte les matériaux utilisés, aucun mode d'emploi ni aucun indice ne sont donnés qui pourraient rattacher l'œuvre à ses motivations habituelles. Le visiteur qui se prête au jeu possède une entière liberté et il pourra se projeter dans les associations, interprétations et autres rêves qui pourront naître au contact des pleins et des vides de cet espace construit.

Note : Les matériaux utilisés par l'artiste seront démontés afin de les réutiliser et de les recycler.

Communications : Plein sud — (450) 679-2966 — plein-sud@plein-sud.org

NOTICE BIOGRAPHIQUE
Né à Montréal en 1964, Alexandre David vit et travaille à Montréal. Il a obtenu un baccalauréat avec distinction en arts visuels à l'Université Concordia, et il détient une maîtrise en arts visuels à la Slade School of Fine Art (University College London) à Londres, Royaume-Uni, en 1990. Il a présenté des expositions individuelles au Canada (Montréal, Québec, Vancouver, Winnipeg) et participé à de nombreuses expositions collectives au Québec, au Canada, ainsi qu'aux Pays-Bas, en Angleterre et en France. Il a obtenu le prix Louis-Comtois en 2006.

Il est chargé de cours à l'École des arts visuels de l'Université Laval depuis 1999. Il a également enseigné à l'Université Concordia, à l'Université du Québec à Montréal et au collège Jean-de-Brébeuf. Il est aussi impliqué dans le domaine des arts et dans les centres d'artistes.
REPRODUCTIONS

Over Here, 2009
Bois et contreplaqué, 1885 x 970 x 158 cm
Photo : Alexandre David

Sans titre (exposition à Optica), 2007
Bois et contreplaqué, 1014 x 780 x 245 cm
Photo : Richard-Max Tremblay
oeuvre de Alexandre David   oeuvre de Alexandre David
REMERCIEMENTS
L'artiste remercie Justine Chouinard et remercie également le Conseil des arts et des lettres du Québec pour son appui financier.
À VOIR ÉGALEMENT
Alexandre David présentera quelques expositions prochainement en 2011 :
  1. Du 21 janvier au 12 mars 2011
    YYZ, Toronto / www.yyzartistsoutlet.org  lien externe
  2. Du 12 mars au 2 avril 2011
    Espace Tilt, Lausanne, Suisse / www.espace-tilt.ch  lien externe
  3. De juin à septembre 2011
    Quartier Éphémère, Montréal (projet extérieur, sur la rue Ottawa) / www.fonderiedarling.org/quartier/index.html  lien externe
  4. Du 27 octobre au 27 novembre 2011
    Parisian Laundry, Montréal / www.parisianlaundry.com  lien externe
LES SAMEDIS ARTS-JEUX
Offerts en collaboration avec la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l'arrondissement du Vieux-Longueuil, les Samedis Arts-Jeux permettent aux familles de découvrir l'exposition d'Alexandre David grâce à un atelier d'arts plastiques. Cette activité est gratuite et se déroule de 14 h à 16 h tous les samedis d'exposition, soit les 22 et 29 janvier 2011 et les 5, 12 et 19 février 2011.
Bienvenue à tous !

Thématiques Art & découverte