Vernissage le JEUDI 19 SEPTEMBRE, à 19h.

Rédigé par Katrie Chagnon, un opuscule de 20 pages, également traduit en anglais, sera lancé le soir du vernissage en accompagnement de l'exposition.

vignette

La démarche de Daniel Lahaise est centrée sur l'exploration de la figure humaine. L'artiste travaille à partir d'un sujet ou d'un modèle. Mais contrairement à ce que l'on pourrait attendre d'un portraitiste, il est très difficile de reconnaître des références ou des éléments représentatifs dans les œuvres de Lahaise. Le modèle n'est qu'un prétexte. Par un long travail d'accumulation, de construction et de déconstruction, l'artiste manipule tant et si bien tous les éléments constitutifs du portrait qu'il ne reste plus que le souvenir de celui-ci. L'exposition que nous présente Daniel Lahaise à Plein sud réunit des grands tableaux sur bois et plusieurs dessins également sur bois. Exécutés à la pointe d'argent — un procédé du Moyen Âge adapté par l'artiste —, les dessins laissent paraître des lignes épurées, à la limite de l'abstraction. Du fait de leur juxtaposition dans la galerie, les tableaux et les dessins nous offrent de nombreux contrastes : les supports, les formats, le noir et blanc utilisé pour les dessins et la couleur des tableaux, la ligne fluide et libre des dessins contre la précision technique si particulière aux tableaux de l'artiste. Malgré tous ces contrastes, un dialogue sur le processus de création s'engage entre les œuvres. En suivant le parcours de l'exposition et ces œuvres qui transforment la réalité et n'en gardent que le souvenir, nous prenons également conscience que le souvenir est lui-même un objet qui se transforme. L'exposition dans son ensemble questionne la place du portrait dans l'art contemporain. Peut-on encore aujourd'hui peindre des portraits et reproduire la figure humaine ? Dans l'affirmative, comment la représenter ? Des questions simples qui nous forcent à réviser toutes nos idées sur l'art et la conception que nous en avons.

Légende : Daniel Lahaise, Interlignes 30, 2013, acrylique sur bois. 61 x 61 cm
Communications : Plein sud — (450) 679-2966 — plein-sud@plein-sud.org


BIOGRAPHIE

Daniel Lahaise est né à Montréal en 1979, où il vit et travaille actuellement. Il a tout récemment obtenu en 2013, à l'Université du Québec à Montréal, une maîtrise en arts visuels et médiatiques. Ce diplôme avait été précédé d'un baccalauréat en peinture et dessin de l'Université Concordia, à Montréal, en 2008. Lahaise a présenté une exposition individuelle à la Galerie Lilian Rodriguez en 2012 (À la cinquantième seconde) et il a participé à une douzaine d'expositions collectives depuis 2009, notamment à l'exposition La jeune peinture et ses collectionneurs, présentée à Plein sud en 2013 (commissaire : Réal Lussier). L'artiste a obtenu en 2012 le Premier prix du concours Possible Dimensions organisé par le studio Béluga et l'entreprise Faux Cadres Canal.


REPRODUCTIONS
  • Interlignes 3, 2011
    Acylique et epoxy sur bois
    46 x 46 cm
  • Interlignes 6, 2011
    Acylique et epoxy sur bois
    46 x 46 cm
    Photos : Daniel Lahaise

oeuvre de Daniel Lahaise   oeuvre de Daniel Lahaise


À VOIR ÉGALEMENT

Un regard sur la peinture au Québec, exposition de groupe à la Galerie Lilian Rodriguez, Montréal, du 14 septembre au 26 octobre 2013


LES SAMEDIS ARTS-JEUX

Offerts en collaboration avec la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l'arrondissement du Vieux-Longueuil, les Samedis Arts-Jeux permettent aux familles de découvrir l'exposition de l'artiste Daniel Lahaise grâce à un atelier d'arts plastiques. Cette activité est gratuite et se déroule en continu de 14 h à 16 h tous les samedis de l'exposition, soit les 14, 21 et 28 septembre, ainsi que les 5, 12 et 19 octobre 2013.

Bienvenue à tous !